Portfolio Archive - Joce Office
0
archive,post-type-archive,post-type-archive-portfolio_page,cookies-not-set,qode-social-login-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.4.1,vertical_menu_enabled,side_area_over_content,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Étranges Lectures 2019/2021

Après avoir parcouru les océans sur les trois dernières éditions. La manifestation littéraire touche la terre ferme. Nous voici donc partis à la découverte d’un territoire à explorer. 6 étapes, 6 livres, 6 lectures, 6 cultures, 6 explorations … comme autant d’invitations à découvrir un espace littéraire dont Étranges Lectures supervise la cohésion…

 

Ville de Montmorency

Accompagnement dans le développement d’une identité visuelle à partir d’un logo existant.
Au début de la mission, il était prévu de revoir le logo, mais différents éléments, dont le temps, n’ a permis de refondre l’image de la mairie. Parmi les propositions présentées, l’une s’appuyait sur le caractère topographique de la commune. Divisée en trois plateaux distincts avec une forte déclivité, la ville souhaitait un logo fédérateur, simple qui puisse évoquer les différentes liaisons entre les trois plateaux. Un double  jeu typographique définit le logo. Il exprime les trois entités de Montmorency, le bas avec la connexion ferroviaire, le centre avec les commerces de proximité  et la mairie, le haut avec les logements collectifs et les centres commerciaux et équipements culturels et sportifs… Le second jeu réside dans la traduction du sentiment d’appartenance des habitants à leur commune  avec l’inscription du pronom possessif MON qui structure le nom de la commune en trois parties…

Packaging

La Loupiote de Puyferrat
Des trajectoires lumineuses inscrivent le nom de la bière, rappelant ainsi les centaines de lampes frontales (les loupiotes) qui percent l’obscurité pour faire vivre un évènement.

Bière du Cloître
Réalisation d’une étiquette inspirée de la rosace et du vitrail qui l’accompagne de la cathédrale St Etienne de limoges

La p’tite binouze du Lavoir
Une illustration minimaliste qui fait autant écho à un lieu qu’à l’ambiance d’une époque. Cette équation est la parfaite illustration du Restaurant du Lavoir, établissement pour lequel la bière a été brassée.

Toutes ces projets ont été réalisés avec la Brasserie Artisanale de Marsac

Pi et ses 51 487 premières décimales

Longtemps j’ai trouvé les mathématiques si obscures…

Ce projet repose sur la représentation d’un nombre connu de tous: π. C’est le rapport constant de la circonférence d’un cercle à son diamètre dans un plan euclidien. Ce rapport, appelé parfois la constante d’Archimède, est irrationnel, c’est-à-dire qu’on ne peut pas l’exprimer comme un rapport de deux nombres entiers ; ceci entraîne que son écriture décimale n’est ni finie, ni périodique. Le document expose les 51 487 premières décimales, où chaque chiffre (0,1,2,3,4,5,6,7,8,9) correspond à une ellipse colorée. Une façon de tenter une approche “poétique” des mathématiques

Génération 68

Nouvelle collaboration avec les éditions la lauze. Génération 68 retrace le parcours d’une génération durant les événements de ce célèbre mois de mai.
La couverture souligne le rôle des femmes pendant 68, leur émancipation et les avancées de la condition féminine suite aux manifestations.

4ème de couverture de Génération 68
Mai 68. En Dordogne la situation est critique. L’exode rural vide les campagnes. La population vieillit. L’industrie ne parvient pas à prendre le relais du développement. Le chômage réapparaît. Les formes traditionnelles d’organisation sociale et culturelle sont en crise.
Dix ans que le pouvoir soumet le pays aux exigences de la modernisation et de la croissance sans que rien ne change. En quelques jours, le mouvement de contestation et de grève se répand et mobilise des dizaines de milliers de travailleurs. 1936, la Libération sont dans toutes les têtes.
Dans les lycées, les services publics, les grandes comme les petites entreprises, dans les villes comme dans les bourgs, le travail cesse. L’économie s’arrête. Le temps suspend son cours. La solidarité retrouvée s’organise.

Urbanoïd 2018

Depuis 20 ans l’association par ses actions, ses engagements participe à la construction d’une architecture urbaine. Par architecture urbaine, nous entendons, une construction territoriale qui combine le concret, bâtiment ou l’utilisation des formes urbaines pour la pratique mais également, mais aussi l’impalpable qui la création de réseaux, de liens, des coopérations, qui s’interconnectent avec une cohérence gérée par l’ABF.
La proposition graphique émane de cette constatation. La composition : un assemblage de formes graphiques d’inspiration architecturales. Celles-ci dessinent des
caractères typographiques et inscrivent de nom de l’événement.
Cette proposition traduit l’inscription territoriale, jusqu’à dans l’architecture de la All Boards Family. Une composition graphique qui interroge les formes graphiques pour déceler un sens d’organisation au profit d’une idée. Elle instaure un dialogue avec le regardeur sur «l’architecture» et les composantes culturelles qui la font évoluer

Saison culturelle 2017/2018 – Sarlat

La culture nous éclaire comme les feux d’artifice éclairent la nuit

Identité visuelle pour la saison 2017/2018 du centre culturel de Sarlat. Deux couleurs et deux typographies , associées à la saison, seront utilisées pour tous les documents de communication afin de renforcer la cohérence d’une programmation. Ce traitement chromatique efface les différences entre les spectacles et les tailles de maisons de production, toutes en bichromie, soulignant la cohérence d’une ligne éditoriale et la volonté d’une promotion culturelle éclectique.

en savoir plus

De la sincérité envers soi-même.

A chaque numéro la revue  le festin présente un acteur du graphisme du territoire de la Nouvelle Aquitaine. Sollicité pour y apparaître, il m’a été demandé de réinterpréter une couverture de livre d’un auteur de la Nouvelle Aquitaine. Mon choix s’est porté sur De la sincérite envers soi-même de Jacques Rivière.

Chaque livre constitue en soi une expérience, il peut par sa lecture changer notre vision des choses. Pour l’exercice demandé, la réinterprétation de couverture, je voulais, comme j’aime à le faire dans mes travaux, synthétiser un concept, une idée simple. C’est aussi souligner que le graphisme ne se réduit pas à une illustration ou des agencements de signes ou formes graphiques, c’est parfois, l’équation entre une idée et un support.

A l’heure de l’omniprésence des réseaux sociaux, du culte de l’image de soi, De la sincérité envers soi-même est d’une étonnante modernité. Être sincère, dans une société numérique où l’on est tenté d’offrir à autrui une image «choisie», calibrée, falsifiée… Cette distorsion entre son image et son soi véritable est une problématique que Jacques Rivière connaissait déjà en son temps mais qui est aujourd’hui grandement amplifiée.

La couverture instaure, un début de dialogue avec le regardeur. Une sorte d’introspection avant la lecture, se regarder en face… pour mieux considérer la lecture, suivre le cheminement intellectuel de l’auteur. Pour cela la couverture est imprimé (en sérigraphie par les soins de L’Office) sur un papier réfléchissant, il agit comme un miroir. Le titre apparaît une première fois comme un cadre… Incitant à se regarder en face, ne pas se laisser désorienté par les formes noires, les «états noirs» (états de lâcheté…) que l’auteur décrit. Les caractères ne sont pas entiers, ils se perdent hors du livre, dans l’inconnu… les suivre, nous perdrait. Résumant ainsi l’idée de la nécessite d’être en accord avec soi-même.

 

Open mic

Affiche pour une soirée open-mic. Les MC se suivent tentant de s’imposer par leur flow. En écho à cette battle où la fréquence des mots, la présence des blancs, des respirations, les cadences des phrases et leur intonation définisse le flow de chacun. Ce jeu de rythme syntaxique se traduit par des lignes en pointillés constituées de bloc (mots) et d’espaces (respirations). Ainsi chaque participant à son caractère verbale, son flow qui lui est propre.

Le visuel reprend cette idée où chaque “caractère”  typographique à son propre flow.

Étranges Lectures 2015/2018

“On aime toujours un peu à sortir de soi, à voyager, quand on lit.”

C’est à partir de cette citation que s’est développé l’identité visuelle d’Étranges Lectures. Une forme abstraite, dynamique, symbolise le cycle de création d’une vague, évoque le voyage, la découverte de contrées lointaines, de langues étrangères… Cette forme constituée de lignes rappelle le feuilletage d’un livre.

Cette traduction graphique sera présente sur les éditions 2015, 2016, 2017 et 2018.

Conte d’Hiver / Brasserie Artisanale de Marsac

Réaliser des étiquettes de bières à partir d’un élément graphique exigé par le client, le gingerbread.  Ces produits s’inscrivent dans une période festive, la volonté du client est d’inciter les consommateurs à inviter la bières aux milieux des gastronomiques habituels. Une série de motifs décoreront les bouteilles, toutes issus du même gingerbread mais toutes différentes.

A l’heure où la bière a pris ses lettres de noblesse, il est temps de la voir s’inviter lors des repas festifs de fin d’année, côtoyant les mets traditionnels, les Contes d’Hivers sauront sublimer, sur le fond et la forme, les tables gourmandes.

©Photographies MG ©JO

Les portes du cuir

Les rencontres de la filière cuir.
L’édition 2017 : couleur et toucher

Le visuel souhaite traduire les valeurs de la manifestation en exprimant la diversité, des activités autour de la filière cuir. Pour cela on détourne un poncif pour interroger le regardeur sur sa représentation de l’événement. L’image bovine, symbole de la filière, est ici déstructurée pour mieux servir nos propos. Elle exprime la pluralité des activités, la différenciation par un jeu chromatique mais également une volonté de rayonnement et de diffusion territoriale.
Les parties volent de part et d’autre de la composition pour parfois en sortir, soulignant la volonté de se diffuser au sein d’un territoire plus large. Ces “éléments bovins” gravitent jusqu’à entrer en contact avec la typographie interprétant la sensation de toucher, thème de la manifestation 2017 et traduisant une cohésion entre un évènement et les activités qui y seront représentées.

S’éloignant des représentations habituelles, le visuel confère à la manifestation une véritable personnalité, avec la volonté d’être un acteur territorial centralisateur de la filière cuir.

Agenda des Archives Départementales de la Dordogne

Nouvelle identité visuelle pour l’agenda des Archives Départementales de la Dordogne . La priorité première, délivrer une information claire et accessible. La deuxième consistait à ré-affirmer le dynamisme d’un organisme qui parait parfois poussiéreux et statique. Des jeux typographiques combinés à des codes couleurs rythment le document et traduisent l’activité, le dynamisme, la stimulation d’un fond d’archives qui au vu d’un contexte d’hyper-archivisation numérique abyssale est plus que légitime.

Le grand Souk 2017

S’éloigner du bruit ambiant

Une composition tout en mouvement. Elle traduit les interrelations entre les différentes composantes du week end : Le cadre naturel, la forêt, [qui s’avance sur l’étang] en  vert ;  l’eau en mouvement, bleu, [ le grand étang, zone de baignade ] ; la plage, lieu de divertissement, zone de jeux et de rencontres en ocre ; le grand souk s’intègre dans cet environnement avec un couleur dynamique qui signale l’excitation, l’orange.
Il s’agit dans cette composition de conceptualiser graphiquement cette rencontre entre un cadre naturel, des activités et le festival. Celle-ci se fait en douceur, les courbes en témoignent, aucune imposition d’un élément par rapport à l’autre, il naviguent , impriment un mouvement sous la force d’une entité fédératrice : Le grand souk. Ce festival sait surprendre et fédérer avec une esthétique qui se dénote du «bruit» ambiant et rompt avec les poncifs.

Jubilations

Mise en page et réalisation de la couverture du dernier ouvrage de Michel Testut, Jubilations.
Un recueil de chroniques, pétillantes, qui décrivent des moments de vie de l’auteur. Avec un brin de malice qui lui est connu, Michel Testut nous invite à l’optimisme en profitant de chaque instant heureux, comme un éclair de vie, une jubilation.

Le visuel de couverture, fait écho à un intérêt que nous partageons avec l’auteur, l’observation de la nature : le plaisir simple d’une marche dans un jardin, se perdant dans la contemplation parfois magique de la nature.

Ecrits au fil des jours, au jour le jour, composés au fil de promenades, de lectures et de méditations, voici un florilège de petites proses ciselées comme des miniatures. Michel Testut a une manière singulière de poser sur le monde son regard d’écrivain. Ce styliste lyrique avec sa petite musique qui fait danser la vie, avec le regard d’un homme de son temps et une philosophie souriante, nous parle malicieusement de nos rapports au présent, au passé, à la nostalgie, à la modernité, au bonheur, à l’argent, à la nature, à l’amour… Tout simplement une célébration de la vie dans tous ses états.

acheter le livre

La vallée s’expose – Festival de curiosités culturelles

La vallée c’est la rencontre de différentes populations dans un espace temps autour de spectacles culturelles.
Le festival constitue un élément fédérateur, unificateur entre les différentes villages et populations. En ressort un sentiment d’appartenance territoriale, les habitants se sentent appartenir à un même espace, conscient d’un espace commun, la vallée. Est ce que cette territorialité est artificielle, construite le temps d’une manifestation artistique qui se déplace de communes en communes ? Les réponses ne peuvent véritablement être définitives et s’apparentent plutôt à des perceptions subjectives, des représentations variables selon les individus ou même les villages ?

Le principe graphique du visuel 2017 repose sur une tension visuelle reprenant des principes d’illusions optiques.
Il pose la question d’un territoire et sa représentation. Il semblait donc intéressant de jouer sur la subjectivité de la représentation d’un territoire avec un effet de distorsion .

Il s’agit d’une représentation artistique d’une vallée, «La vallée s’expose» , la vallée est élevée au rang d’œuvre d’art. Enfin pas tout à fait, ce n’est pas vraiment la vallée le sujet artistique mais ce qui s’y passe: la rencontre populaire.

Parallèle 45 azimut brutal

La carte topographique en 2016, ou redéfinir l’espace temps au travers une expérience artistique

L’exposition qui retrace le parcours de 4 personnes traversant à pied la Dordogne le long  du parallèle 45.

Ce projet s’est concentré sur la traduction des différentes perceptions du territoire, et sur la définition même de la notion de territoire ?
Les lignes topographiques qui relèvent les reliefs sont ici acteurs de la composition graphique, elles animent et dynamisent les espaces.
Un jeu chromatique les anime pour mieux en interroger la pertinence de ces dernières dans la représentation “du paysage” dans un monde où la distorsion de l’espace temps n’est plus palpable, perceptible sur une carte.
Cette même distorsion se retrouve dans un jeu typographique, 4 lettres s’allongent pour mieux souligner les 4 parcours, 4 distorsion spatio-temporelle comme 4 expérience artistique.

Urbanoïd

Profession de foi culturelle

Résumer la pluralité des disciplines qui constituent les cultures urbaines en une composition visuelle qui met à l’honneur le mouvement. S’éloignant des poncifs “street” pour éviter les clivages et traduire la progression la reconnaissance des cultures urbaines aux yeux du grand public.
Le dynamisme, le mouvement, la fulgurance,sont les mots clefs qui ont conduits la réalisation du visuel.  Tout flotte, dans un jeu de convergence et de divergence, plusieurs grilles se chevauchent avec une éclatement typographique qui interroge la nature de l’évènement. Des documents graphiques réduit à deux couleurs, avec un fort contraste pour révéler le dynamisme et le caractère “électrique” des disciplines, est en voie de légitimation culturelle.

Paysages et jardins – 2017

Création d’une carte de vœux pour Paysages et jardins à partir d’un texte d’Adalbert Stifter. Entièrement composé en Trajan pour brouiller les repères chronologique et pour limiter la lisibilité du texte. Il s’agissait avant tout d’obtenir une tension graphique où la lumière réfléchissant sur l’encre doré, les coures et lignes fortes de la typographie, amène le regardeur à se perdre laissant l’objet être contemplé.

Impression en sérigraphie réalisée par les soins de l’office.
Format 15×15
Papier Arjowiggins   Conqueror Vergé 350gr

Les 10 ans des J(art)dins de Ligueux

Pénétrer l’intimité de jardins privées où sont exposés le temps des Journées Européennes du Patrimoine des œuvres de divers artistes.

Interroger la relation étroite entre une œuvre plastique, peinture sculpture… et et une œuvre végétalisé le jardin, sous toutes ses formes. Une invitation à la découverte en s’introduisant à travers les végétaux.

Campagne sur les conduite à risques

Établir une communication horizontale.

Projet mené en collaboration avec le lycée professionnel de Vinci et la Police Nationale.
Campagnes d’affiches et distributions de tracts au lycéens.
L’objectif était de développer une communication horizontale (les lycéens parlent aux lycéens) via des affiches et des tracts. Ce travail s’est basé sur un sondage fait auprès des étudiants, la synthèse des réponses s’est traduite autour de 4 affiches qui combinent typographie, couleur et formes. Cette combinaison est un “écho visuel” avec la phrase illustrative des affiches, avec une réalité lycéenne.

Quinzaine des métiers d’art et du cinéma

” Le cinéma, c’est l’écriture moderne dont l’encre est la lumière. ”
Jean Cocteau

La composition repose sur l’intervention d’une main qui organise les éléments de l’affiche. Évoquant ainsi le thème de la quinzaine, les métiers d’art en vedette et dans les coulisses du cinéma . Un pantone métallique a été choisi pour traduire les effets de lumière, le cinéma.

Paysages et jardins

Création d’un site internet

Deux paysages, affichés aléatoirement, se superposent pour en créer un troisième.
Comment un lieu devient paysage? Quel est la place du déterminisme paysager ? Ce site présente la cohérence intellectuelle du paysagiste…une expérience sensible…elle vous invite à vous abandonner dans l ambiance paysagère…

voir le site

Grand souk 2016

ou une rupture de la modernité. Inscrit dans une nature sauvage, La jemaye, le grand souk est une invitation à renouer avec l’essentiel. Un “lieu social” où la musique fédère nature et mixité générationnelle. Un cadre naturelle authentique, la forêt de la double et l’étang confère à l’évènement une bulle d’oxygène ou le temps se suspend. Dans un contexte de rationalisation du temps propre à nos sociétés contemporaines, le grand souk par son identité visuel indique une certaine nostalgie pour des valeurs “non connectées”.

Dolàn Xakò – Parallela

Le projet de Dolan xako est un hymne à l’optimisme. Se faire rencontrer deux mondes qui semblent parallèle, le monde occitan et le hip-hop. Ce projet mix des chants traditionnels occitans avec des rythmes hip-hop. Ainsi, se déroule le long de ce disque un jeu d’ombres et de lumières où la combinaison musicales semblent d’un incroyable naturelle. Le titre du projet est le constat d’un quidam que Dolan Xako après écoute de Parallela souhaite convertir à la pertinence de ce syncrétisme culturel.

Le visuel se concentre sur les effets de rencontre entre deux mondes, avec un jeu de lumière qui met en perspective la transmission, la lumière, l’optimisme.

Adiussiatz brave monde,
Mon albom noveu Parallela es finalament disponible.
11 pistas de boiradis fin entre la musica tradicionala e electronica que van vos far viatjar dins mon subrebeu país : l’Occitània.
Per vos lo procurar, contactatz me aquí  sur ma messatjariá : dolanxako@outlook.fr e vos indicarai coma far.
Amistats,
Dolàn Xakò.

 

Mobilier – BAM

Construction d’un mobilier pour la Brasserie Artisanale de Marsac.
Le client souhaitait une délimitation entre l’espace brassage/atelier et la partie magasin/bar sans qu’elle pour autant constituer une séparation visuelle. Ce mobilier devait également accueillir les produits de la brasserie et intégrer les valeurs de l’entreprise, transparence, sincérité, proximité et différenciation. La demande ainsi formulée voit sa concrétisation dans un module constitué de liteaux en pin, un bois accessible, simple, naturel. La combinaisons des assemblages en bois, crée le volume sans pour autant cloisonner l’arrière plan.

Un grand merci à S.Gilles pour l’aide précieuse.

Typocity

L’origine de ce projet pour le collectif La musaraigne est une interview Erik Spiekermann qui parlait de la musicalité typographique.
Le choix typographique est bien plus subtile qu’il n’y parait. L’esthétique ne doit pas être le critère premier. Chaque typographie possède une identité propre, une ambiance, une couleur, une musicalité…

voir le site

Something Happened

À partir de banques d’images libres de droit, cette étude questionne l’effet d’anthropisation. Sans pour autant déclarer de positions sur cette évolution le projet questionne la relation à l’espace et à sa modification à travers le temps. L’utilisation d’images libres de droit est au service d’une réflexion plutôt qu’à «l’illustration neutre» pour lesquelles elles sont principalement utilisées.
Un principe de superposition d’images laisse apparaître une nouvelle construction spatiale factice, une projection de l’anthropisation d’un espace.  Ainsi naît un nouveau «paysage», ou devient-il seulement « paysage » du fait de son anthropisation ?

45°13’43.1″N 0°36’35.1″E

Ce projet s’appuie sur les possibilités d’un appareil photographique numérique combinées aux variations de lumière naturelle et des changements de saisons en un point GPS fixe.
Manipulations de la vitesse d’obturation, mise au point, temps de pose… changement de saisons, d’horaires de prise de vue produisent une multiplicité de paysages chromatiques.

En résulte une série d’ambiances chromatique qui sont le reflet d’une unique prise de vue au point GPS 45°13’43.1″N 0°36’35.1″E.
Une série de photos, comme autant de paysages qui invitent à la réflexion de la représentation du quotidien.

Sous les plis du drapeau rouge

Couverture et mise en page du livre entretien René Chouet Jacques Teyssier, paru en novembre 2013 aux éditions La Lauze

SOUS LES PLIS DU DRAPEAU ROUGE…

Les combats et les espoirs d’un survivant de
Mauthausen

Textes : Jacques Teyssier – René Chouet

En ce beau jeudi de février 1944, René Chouet est heureux ! Il vient d’obtenir un contact pour rejoindre l’un des maquis du Périgord et se voit déjà combattant ces maudits occupants ! Sa joie sera de très courte durée. Avant même de rejoindre le lieu du rendezvous, il est arrêté par les Allemands. Va commencer, pour ce jeune de vingt ans, comme pour des millions d’autres, un voyage vers l’enfer, qui va se nommer Mauthausen, Melk et Ebensee. Rescapé de ces camps de la mort, où il côtoie l’indicible horreur, tout en découvrant la solidarité et l’idéal communiste, René consacrera toute son énergie pour tenter de bâtir un autre monde, débarrassé de la haine, du racisme et de l’exploitation. C’est cette vie, qui traverse presque le siècle, faite de terribles blessures, mais riche de magnifiques rencontres, au premier rang desquelles sa compagne Danielle, de luttes et d’espérances, que René examine aujourd’hui à travers ces entretiens.
Une belle et riche page de la vie politique et sociale de la Dordogne. Elle éclaire l’horizon…

Périgueux – de la transformation de l’urbain

Comment le paysage urbain périgourdin s’est transformé sous la pression de la modernité. Les évolutions sont elles toujours clairement perceptibles ?
Existe-t-il des continuités architecturales?
La mobilité, les «usages» de la ville ont-ils radicalement évolués?

Ce projet interroge le regard des habitants ou usagers sur la représentation d’une ville au travers deux époques.
Le traitement des photographies s’intègre dans cette idée en laissant le regardeur prendre part à la réflexion en le laissant auteur et acteur de son interprétation.

Bloc lumineux

Création d’un luminaire mobile. La finalité de ce projet était la conception d’une ambiance lumineuse. La lumière filtrée par une plaque de plexiglas et contraint dans une forme longiligne développe une source lumineuse vaporeuse, propice aux ambiances calmes…